an online Instagram web viewer
  • elisa_datin
    ELISA DATIN
    @elisa_datin

Images by elisa_datin

Parce qu’on a peut être 5251826 photos ensemble mais que malgré tout celle de 2015 reste ma préférée. 👭 @lisalou_p
Parce qu’on a peut être 5251826 photos ensemble mais que malgré tout celle de 2015 reste ma préférée. 👭 @lisalou_p
La fierté d’avoir « vaincu » la Gineste. Le Marseille-Cassis cette course qui me paraissait infaisable, qui jusqu’à hier me faisait tellement peur que je comptais l’annuler. Au final, c’est sans regret que je me rend compte que je me suis sous estimée. Pour une première je suis satisfaite, tellement que je te dis « à l’année prochaine ! »🏃🏼‍♀️❤️ #marseillecassis#run#musculation#runninggirl#runway#fit#fitgirl#instasport#sport#workout#training#course#fitfam#musculation#crossfitgirls#mk6#fitmotivation#motivation#motivated#back#bootyfordays#nike#nikeplus#nikewomen#nrc#workout#sport#legday#fitnessgirl#abdos#fitnesspark#fitnessmotivation#runforfun
La fierté d’avoir « vaincu » la Gineste. Le Marseille-Cassis cette course qui me paraissait infaisable, qui jusqu’à hier me faisait tellement peur que je comptais l’annuler. Au final, c’est sans regret que je me rend compte que je me suis sous estimée. Pour une première je suis satisfaite, tellement que je te dis « à l’année prochaine ! »🏃🏼‍♀️❤️ #marseillecassis #run #musculation #runninggirl #runway #fit #fitgirl #instasport #sport #workout #training #course #fitfam #musculation #crossfitgirls #mk6 #fitmotivation #motivation #motivated #back #bootyfordays #nike #nikeplus #nikewomen #nrc #workout #sport #legday #fitnessgirl #abdos #fitnesspark #fitnessmotivation #runforfun 
La diet, le sport quotidien, une mentalité en apparence d’acier. Sur Instagram tu montres que ce que tu veux. Là c’est la représentation de mon évolution, décembre 2015  juillet 2016 et enfin aujourd’hui. Complexée comme jamais, pleurer dans les cabines c’était mon quotidien. Alors en mai 2016 j’entame « un régime » je mange propre, je commence le sport, tu vois les résultats tu deviens impatiente, donc petit à petit tu enlèves de plus en plus d’aliments et de quantité pour 2 fois plus de sport. Au final, tu finis avec 3 feuilles de salade et des surimis en guise de protéine. (Honteux). J’étais satisfaite j’ai perdu 12kg en 2 mois et demie. Mais sans m’en rendre compte que je tombais petit à petit dans la maigreur. Ce rythme je l’ai tenu 1 an. Culpabiliser quand je faisais des cheat meal à en courir 20km. Et j’épargnerais tout détails sur la balance qui rythmée mes journées, je dirais environ 6 à 10 fois par jour. Puis un jour ton « mental d’acier » lâche et tu pars dans des crises de boulimie, capable de me descendre un pot de nutella seule par « gourmandise ». J’avais perdu tout self-control et donc développer des troubles alimentaires. Déçue comme jamais évidemment, qui donne naissance à un petit dégoût du sport que je faisais par obligation et la déprime qui recommençait en voyant mon corps qui avait repris quelques formes (ce qui rendait en soit mieux avec le recul) mais la balance me disait le contraire... et me voilà aujourd’hui des rondeurs en plus, une masse musculaire en plus, peut être aussi un peu de masse grasse? La balance ne fait plus partie de mon quotidien, bien que je l’appréhende encore. Aujourd’hui je ne suis peut être pas satisfaite du corps que j’ai, oui j’ai pris quelques kilos qui me cassent bien les pieds. Mais je suis en bonne santé. Je mange bien, je m’entraîne quotidiennement par passion et pour repousser mes limites peut être aussi pour m’améliorer physiquement. Et il m’aura fallu 2 ans pour comprendre ça. Quand tu commences un « projet » comme celui ci il faut savoir les risques auxquelles on s’expose pour ne pas tomber comme moi dans les extrêmes.
La diet, le sport quotidien, une mentalité en apparence d’acier. Sur Instagram tu montres que ce que tu veux. Là c’est la représentation de mon évolution, décembre 2015 juillet 2016 et enfin aujourd’hui. Complexée comme jamais, pleurer dans les cabines c’était mon quotidien. Alors en mai 2016 j’entame « un régime » je mange propre, je commence le sport, tu vois les résultats tu deviens impatiente, donc petit à petit tu enlèves de plus en plus d’aliments et de quantité pour 2 fois plus de sport. Au final, tu finis avec 3 feuilles de salade et des surimis en guise de protéine. (Honteux). J’étais satisfaite j’ai perdu 12kg en 2 mois et demie. Mais sans m’en rendre compte que je tombais petit à petit dans la maigreur. Ce rythme je l’ai tenu 1 an. Culpabiliser quand je faisais des cheat meal à en courir 20km. Et j’épargnerais tout détails sur la balance qui rythmée mes journées, je dirais environ 6 à 10 fois par jour. Puis un jour ton « mental d’acier » lâche et tu pars dans des crises de boulimie, capable de me descendre un pot de nutella seule par « gourmandise ». J’avais perdu tout self-control et donc développer des troubles alimentaires. Déçue comme jamais évidemment, qui donne naissance à un petit dégoût du sport que je faisais par obligation et la déprime qui recommençait en voyant mon corps qui avait repris quelques formes (ce qui rendait en soit mieux avec le recul) mais la balance me disait le contraire... et me voilà aujourd’hui des rondeurs en plus, une masse musculaire en plus, peut être aussi un peu de masse grasse? La balance ne fait plus partie de mon quotidien, bien que je l’appréhende encore. Aujourd’hui je ne suis peut être pas satisfaite du corps que j’ai, oui j’ai pris quelques kilos qui me cassent bien les pieds. Mais je suis en bonne santé. Je mange bien, je m’entraîne quotidiennement par passion et pour repousser mes limites peut être aussi pour m’améliorer physiquement. Et il m’aura fallu 2 ans pour comprendre ça. Quand tu commences un « projet » comme celui ci il faut savoir les risques auxquelles on s’expose pour ne pas tomber comme moi dans les extrêmes.
🍁🍂
🍁🍂
Quand t’essayes de faire la studieuse 🤓
Quand t’essayes de faire la studieuse 🤓
❤️
❤️
🔆🔆
🔆🔆